QR : FQSC vs Fonds anti-dopage

Échange au sujet du fonds anti-dopage / André Lamarche (ACVQ) et Louis Barbeau (FQSC).

ACVQ

  1. Nous croyons que le programme anti-dopage a encore sa raison d’être et nous voulons poursuivre. Au niveau des fonds alloués, nous voulons avoir un surplus budgétaire additionnel de 2000$ en 2018 de façon à porter notre réserve à environ 4000$.
  2. Par ailleurs, suite à l’obtention de certains détails concernant l’utilisation des fonds provenant de nos membres, nous demandons plus de précisions concernant ces dépenses, à savoir : la ventilation des frais liés aux prises d’échantillons (direct et indirect) pour chaque visite à un événement, les frais directs de laboratoires par individus, et autres détails résultant au montant indiqué au tableau que vous nous avez présenté.

Par exemple en 2017, Course des championnats québecois sur route :

  • Mobilisation des intervenants au site :
    • 1 responsable :  taux horaire et taux de déplacement
    • 3 chaperons : taux salaire et frais de déplacement
  • Frais de laboratoire :
    • 7 tests (echantillon A) : taux $
    •  ? echantillons B ? taux $
    • Frais de contestation ?
    • Autres couts?

Louis Barbeau

Bonjour André,

Voici les réponses concernant vos demandes en regard du programme antidopage. Je me suis adressé à eux pour obtenir ces informations à votre demande. J’espère que cela vous satisfera. Je ne peux pas faire mieux.

Le programme qui a été mis en œuvre pour la FQSC a été développé spécifiquement pour la FQSC, en évaluant le groupe, le sport, les antécédents, etc. Même la gestion des résultats est unique à notre groupe et ne sera pas nécessairement une option offerte aux autres organisations.  Il faut le considérer comme un « forfait » plutôt qu’un taux par test. 

Voici ce que le CCES chargerait une organisation pour 7 tests en compétition (7 tests en un jour) :

  • Frais de prélèvements : $  2,695.00
  • Analyse en competition : $  1,820.00
  • Total: $  4,515.00

Une analyse d’échantillon B coute $365

Il ne faut pas oublier que le prix total de leur programme inclut aussi la gestion du dossier, l’éducation (e-learning), la gestion des résultats pour un résultat positif, les services aux athlètes, information et enquêtes, etc.  Le CCES ne charge pas non plus pour les dépenses additionnelles pour les prélèvements (c’est-à-dire, si leurs agents de contrôle doivent voyager plus d’un certain kilométrage, rester à l’hôtel, etc.).  Donc, il s’agit d’un format avantageux pour la FQSC.

Ralph Spandl